Les dessous de George Sand

George Sand, figure féminine majeure du 19ème siècle, engagée en politique, partisane de la cause des femmes, grand écrivain romantique et amoureuse des arts au moins autant que des hommes m’a inspirée cette sélection de lingerie colorée et arty.

Une femme de lettres, engagée et amoureuse

Amantine Aurore Lucile Dupin, écrivain français née à Paris en 1804 et morte à Nohant en 1876, est passée à la postérité sous le nom de George Sand.

Son œuvre : littérature et amour de l’art

« J’ai un but, une tâche, disons le mot, une passion. Le métier d’écrire en est une violente et presque indestructible. ” 
George Sand à Jules Boucoiran, 4 mars 1831, Correspondance, t. I, p.817

Femme brillante, George Sand s’adonne à tous les genres littéraires. Son œuvre romanesque, déjà considérable, ne doit pas masquer l’ampleur et la diversité de ses multiples  écrits : contes et nouvelles, pièces de théâtre, articles critiques et politiques, textes autobiographiques, et vingt-six volumes de Correspondance.

 » Les belles choses portent avec elles une histoire et des impressions.  » 
George Sand, Histoire de ma vie

Mais son amour de l’art ne s’arrête pas à l’écriture. Elle est passionnée par la musique et s’intéresse à tous les arts : peinture, gravure, photographie, théâtre… Elle est liée avec les artistes de son temps. Elle-même ne cessa jamais de dessiner et de peindre.

Paris_musee_vie_romantique gouache_George_Sand_dendrite

Gouache réalisée par George Sand, Musée de la Vie Romantique, Paris

 

Autoportrait George Sand Coll. Musée(photo Auboiron)

Autoportrait de George Sand

Ses combats

 Pour moi, ma chère maman, la liberté de penser et d’agir est le premier des biens.” 
George Sand à Mme Dupin, 31 mai 1831, Correspondance, t. I, p. 886
Engagée politiquement, luttant pour sa propre liberté comme pour le progrès de la société, imprégnée d’une vision généreuse du monde, George Sand s’engage dans l’action politique. Elle prend la défense des femmes, prône la passion, fustige le mariage et lutte contre les préjugés d’une société conservatrice. Ses héroïnes féminines marquent ses lecteurs : femmes malheureuses et victimes, passionnées, mais aussi transgressives, agissantes, rayonnantes, séductrices, artistes, travailleuses.

George Sand fait scandale par ses tenues masculines, dont elle lance la mode, ainsi que par son pseudonyme masculin. De nombreuses femmes écrivains l’imiteront : Marie d’Agoult signe ses écrits Daniel Stern, Delphine de Girardin prend le pseudonyme de Charles de Launay.

george-sand_pantalon

Ses premiers romans bousculent les conventions sociales et magnifient la révolte des femmes en exposant les sentiments de ses contemporaines, chose exceptionnelle à l’époque et qui divisa aussi bien l’opinion publique que l’élite littéraire. Puis George Sand ouvre ses romans à la question sociale en défendant les ouvriers et les pauvres  et en imaginant une société sans classe et sans conflit .

Des amours célèbres

George Sand se marie très jeune à Casimir Dudevant, un homme brutal avec qui elle ne s’entend pas. Elle le trompe d’abord avec Aurélien de Sèze puis Jules Sandeau. La séparation est alors inévitable (le divorce n’existe pas à cette époque) et prononcée en sa faveur, le tribunal reconnaissant prouvés les « injures graves, sévices et mauvais traitements » infligés par son mari. S’inscrivent ensuite à sa longue liste d’amants Alfred de Musset, Michel de Bourges, Frédéric Chopin ou encore Alexandre Manceau. George Sand a un certain succès. Elle est belle, spirituelle, éblouissante. Elle plaît.

George_Sand pastel

 On a longtemps attribué à George Sand la lettre stéganographique (un message apparaît lorsqu’on lit seulement une ligne sur deux) destinée à Alfred de Musset . Cependant, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un faux qui remonte au dernier quart du XIXesiècle. Néanmoins, la qualité de ce texte et l’éclairage qu’il nous donne sur la liberté et le caractère passionné de George Sand méritent que l’on s’y arrête.

38722197

Je suis très émue de vous dire que j’ai

bien compris l’autre soir que vous aviez

toujours une envie folle de me faire

danser. Je garde le souvenir de votre

baiser et je voudrais bien que ce soit

là une preuve que je puisse être aimée

par vous. Je suis prête à vous montrer mon

affection toute désintéressée et sans cal-

cul, et si vous voulez me voir aussi

vous dévoiler sans artifice mon âme

toute nue, venez me faire une visite.

Nous causerons en amis, franchement.

Je vous prouverai que je suis la femme

sincère, capable de vous offrir l’affection

la plus profonde comme la plus étroite

en amitié, en un mot la meilleure preuve

dont vous puissiez rêver, puisque votre

âme est libre. Pensez que la solitude où j’ha-

bite est bien longue, bien dure et souvent

difficile. Ainsi en y songeant j’ai l’âme

grosse. Accourrez donc vite et venez me la

faire oublier par l’amour où je veux me

mettre.

La sélection lingerie d’une femme libre et indépendante

On a beaucoup glosé sur la vie amoureuse de George Sand et, notamment, sur ceux de ses amants les plus célèbres. D’autres amours, d’autres passions pourtant, ont structuré ou accompagné sa vie, parmi lesquelles on trouve en bonne place la liberté et l’indépendance. Mais l’indépendance a un prix, surtout pour une femme au milieu du XIXème siècle. Sa vie privée fut un combat, souvent houleux et toujours douloureux.“ La vie est une longue blessure qui s’endort rarement et ne se guérit jamais ”, écrivait-elle.

Elle cachait sa souffrance sous l’exubérance de ses vêtements, et notamment de ses tenues masculines. Mais en l’imaginant se déshabillant auprès de ses amants, je ne peux m’empêcher de penser qu’elle dévoilait des dessous féminins et raffinés.

Aujourd’hui, si elle devait choisir sa lingerie, connaissant son penchant pour l’art et la peinture en particulier, je la verrais portant l’ensemble Gwendolyn d’Absolutely Pôm. Nul doute qu’elle serait séduite par cet imprimé arty aux touches colorées du soutien-gorge bustier et de la culotte en soie.

soutient-gorge-a-balconnet-bustien-gwendolyn (1)

Sa hardiesse et son libertinage se retrouverait dans le lumineux ensemble Yaya de Dément lingerie composé du soutien-gorge bandeau aimanté et de la culotte en soie.

culotte-dement-yaya (1)

           

Et vous ?

Si comme George Sand vous vivez pour l’amour, la liberté et l’art, succombez à ces pièces de lingerie qui mêlent beauté, féminité et insouciance.

Sources

http://www.georgesand.culture.fr/fr/index.htm

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *