L’entrepreneuriat au féminin

Maroc, France, Etats-Unis ou encore Suède… L’entrepreneuriat se conjugue de plus en plus au féminin dans bon nombre de pays, et à travers tous les continents. Véritable synonyme d’empowerment, cette vague est révélatrice de la prise de conscience des femmes de leurs capacités, dons et contributions à la société. En France, pour aider à l’éclosion de ces cerveaux en pleine floraison, le Fonds de garantie à l’initiative des Femmes a été revalorisé, et les audacieuses qui osent se lancer peuvent compter sur des réseaux d’entraide en toute sororité.

Ambition, envie, motivation, débrouillardise et courage sont les valeurs communes auxquelles adhèrent toutes ces jeunes (et moins jeunes) pousses. Même si les moteurs divergent : pour se lancer, certaines ont eu besoin d’expérimenter une période de précarité (chômage, divorce…), tandis que c’était l’évidence pour d’autres, encore étudiantes.

Cependant, selon de récentes études, les entrepreneures ont un niveau de réussite hétérogène. On peut les expliquer de diverses manières : moins de capital de départ, un mode de gestion de la société différent, mais aussi de la conciliation travail-famille divergente, tout comme un accès au financement moins évident.

Pourtant, les femmes qui se sont lancées sur ce chemin sont unanimes : il s’agit d’une expérience extrêmement formatrice, même si elle peut se révéler semée d’embûches. Un seul mot d’ordre : Résilience!

Retrouvez dès la semaine prochaine des interviews de femmes inspirantes.

Dites nous quelles entrepreneures vous inspirent et nous essayerons de les interviewer sur le blog :)